Animations proposées aux personnes seniors

Maisons de retraite à domicile : une alternative qui suscite l'intérêt

La coopérative lyonnaise Les 3 Colonnes propose un dispositif original de viager solidaire qui permet d’accompagner les personnes âgées dans leur souhait de rester chez elles. Se démarquant par son désintérêt économique et son aspect humain, elle séduit de plus en plus. 

Depuis quelques mois les maisons de retraite se retrouvent sur le devant de la scène. Scandale Orpéa, sortie de l’ouvrage Les Fossoyeurs dénonçant le business de certaines maisons de retraite privées... les langues se délient sur les conditions de vie dans les Ehpad. 

Prendre la décision de quitter son domicile n’a jamais été chose facile pour les personnes âgées et, elle l’est encore moins actuellement. Selon un sondage IFOP (2019), 85% des Français souhaitent vieillir à leur domicile. Cependant, les années s’écoulent et emportent avec elles leur pleine indépendance ainsi que leurs capacités mentales et physiques. 

Face aux besoins naissants, la coopérative Les 3 Colonnes, basée à Ecully, dans la métropole de Lyon, s’inscrit dans une démarche d’économie sociale et solidaire en créant une maison de retraite à domicile. Grâce à ce projet, les personnes âgées peuvent être autonomes tout en bénéficiant d’aides. Cela fait maintenant plus de 8 ans que Les 3 Colonnes apportent un service financier accompagné, grâce au viager solidaire. 

Une coopérative qui se distingue 

Le viager est une méthode de vente immobilière fréquente, notamment pour les personnes âgées. La plupart touchant une faible retraite, ce sytème leur permet de vendre leur maison et de recevoir en contrepartie un « revenu » périodique, la rente viagère. Ils leur est même souvent possible de continuer d’occuper le bien vendu jusqu’à leur décès. Jusque ici, rien de bien nouveau. Mais, la coopérative lyonnaise innove. Tout d’abord, par son désintérêt économique. Selon Alice Boyer, membre des 3 Colonnes, « la vieillesse n’est pas un filon lucratif et ne devrait jamais l’être ». Cette coopérative n’est donc aucunement dans un système lucratif et assure une distribution sans spéculation des rentes. De plus, dans le cas où elle récupère un bien, elle ne va pas le revendre à un prix exorbitant. Bien au contraire, celui-ci sera livré à des bailleurs sociaux ou à des collectivités. Il pourra également être de nouveau mis sur le marché immobilier via le « recyclage solidaire » qui permettra à des ménages modestes de le louer à faible coût ou à un étudiant d’être logé avec une personne âgée. La mission de la coopérative est ainsi de financer des opérations de viager sans réalisation de profits, ainsi c'est le cas de réemploi intégral dans l'activité.

C’est également le principe de solidarité qui fait la spécificité de cette coopérative. En proposant un accompagnement au niveau de certaines démarches administratives ou concernant la mise en relation avec des aides à domicile, Les 3 Colonnes soutient matériellement, physiquement et moralement les personnes âgées. L’Etat a d’ailleurs décidé de mettre en avant l’authenticité de cette coopérative en la mandatant Service d’Intérêt Economique Général (SIEG). Et, elle est la seule au sein de l’hexagone à bénéficier de ce statut. 

Des critères d’éligibilité peu contraignants

Les 3 Colonnes se distingue également par ses critères peu contraignants exigés pour accéder au viager solidaire. L’intéressé doit être âgé de plus de 75 ans et être propriétaire de son bien. L’état de santé ainsi que la situation financière seront pris en compte lors du calcul de la rente, celle-ci n’étant pas figée. 

En permettant aux personnes âgées de se maintenir à leur domicile dans de bonnes conditions, le viager solidaire à vocation à se développer. Basée à Ecully les 3 Colonnes commencent à s’implanter dans d’autres régions de France. De plus, la coopérative a le mérite d’ouvrir le débat sur la gestion et le contrôle des maisons de retraite en France. Le viager solidaire peut être une alternative aux Ehpad qui ont, pour certaines, tort de traiter la vieillesse comme une maladie.


Les 3 Colonnes, dans la continuité de la loi autonomie 

Votée en 2015, la loi autonomie se concentre sur l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées. Elle repose sur 3 axes principaux : l'anticipation de la perte d'autonomie,  l’accompagnement en cas de perte de cette dernière et l'adaptation globale de la société au vieillissement. La coopérative des 3 Colonnes s’inscrit directement dans cet objectif, d’où sa dénomination rappelant directement les 3 piliers de la loi. En aidant les personnes âgées à rester vivre chez elles dans la dignité et l’autonomie, la coopérative lyonnaise est novatrice et respectueuse des souhaits de ces dernières.  


 

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut