L’OL retrouve provisoirement la tête du championnat

L’Olympique lyonnais s’est imposé, samedi après-midi, sur la pelouse de Guingamp (1-3). Lyon reprend le fauteuil de leader, avec deux points d’avance sur le PSG, qui joue dimanche soir à Marseille.

L’OL devait reprendre des points pour rester dans la course au titre. Avec les blessures de Jallet, Gourcuff et Gonalons, Hubert Fournier avait effectué quelques changements dans son onze de départ. Devant, Clinton Njie était titulaire avec Alexandre Lacazette, et Nabil Fekir redescendait en meneur de jeu. Le coach lyonnais avait souligné cette semaine que ce trio était invaincu en 5 matchs (pour 18 buts marqués). Cette formule a encore fonctionné : les trois joueurs ont marqué et la série continue pour Lyon. Au milieu, Corentin Tolisso a bien compensé l’absence de Maxime Gonalons, face à des Bretons qui n’ont pas posé beaucoup de problèmes aux joueurs de l’OL.

Un carton rouge sévère

Les Lyonnais ont dominé la première mi-temps et réussi à ouvrir le score grâce à Nabil Fekir (26e) bien aidé par une faute de main de Lossl. Peu avant la pause (39e), Lacazette obtenait et transformait son 7e penalty en Ligue 1 (pour 24 buts désormais).

Cinq minutes plus tard, Christophe Kerbrat taclait Jordan Ferri devant la surface guingampaise avec le pied gauche bien décollé du sol. L’arbitre Clément Turpin sortait le carton rouge et l’EAG se retrouvait à dix. Cette exclusion un peu sévère rendait la mission des Bretons très compliquée.

Lyon fait le break par Njie

Titulaire, le Camerounais inscrivait son 4e but en championnat à l’heure de jeu. Lyon se mettait à l’abri mais n’enfonçait pas le clou. Claudio Beauvue en profitait pour marquer (80e) et redonner un peu d’espoir aux supporters du Roudourou. À onze contre dix, Lyon gérait en faisant tourner le ballon mais n’aggravait pas le score, malgré des tentatives de Fekir ou Benzia qui est rentré (68e) à la place de Njie.

Grâce à cette victoire, les Lyonnais reprennent provisoirement leur fauteuil de leader au PSG et regarderont le classico entre l’OM et Paris sans pression. Il reste désormais 7 matchs pour espérer accrocher un 8e titre de champion de France.

Retrouvez toutes les informations sur l’OL sur notre site dédié Olympique-et-lyonnais.com
Faire défiler vers le haut