Abidal : "Le Barça a de l'avance sur les autres en Europe"

Dans cet entretien, l'ancien joueur de l'OL estime que le Barça 'n'est pas largement favori'. Verdict sur le terrain dès 20h45.

Lyon Capitale : Eric, Vous entretenez des relations privilégiées avec Claude Puel...
Eric Abidal : J'ai beaucoup de respect pour lui. Je ne peux pas oublier que c'est lui qui est venu me chercher alors que j'évoluais en Division d'Honneur (Ndlr : à l'AS Duchère). On est resté en contact, je suis super content qu'il soit devenu l'entraîneur de Lyon, le club de mon coeur.

Claude Puel est-il l'entraîneur idéal pour l'OL ?
Je ne sais pas si c'est l'entraîneur idéal, en tout cas, c'est quelqu'un qui aime relever les challenges. Sa force, c'est qu'il arrive à transmettre sa fougue et sa détermination. Il est très exigeant car il n'aime pas perdre.

Pour ce match, qui est favori ? Forcément Barcelone ?
Si on regarde les statistiques depuis le début de la saison, le Barça a de l'avance sur les autres équipes, tous championnats confondus en Europe. Maintenant, la Ligue des Champions, ça se joue sur deux matches qui seront totalement différents. Je ne peux pas dire que le Barça soit largement favori car je connais l'état d'esprit qui règne à Lyon. Ils vont tout donner dans cette double confrontation. L'OL va jouer avec ses atouts, il faut être prudent.

Quel est votre regard sur le jeu développé par Barcelone et par l'OL ?
Comme tout le monde le sait, Barcelone est une équipe qui possède de fortes individualités. Cette formation est forte dans la conservation du ballon, elle aime bien construire et grâce à des joueurs offensifs qui vont très vite dans les trente derniers mètres, elle arrive à se procurer de nombreuses occasions. Défensivement, nous sommes costauds. C'est vraiment un bloc compact ! C'est ce qui a changé par rapport à la saison dernière avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur (Ndlr : Josep Guardiola). Concernant Lyon, Karim Benzema est toujours aussi efficace.... A chaque récupération du ballon, l'OL essaye de surprendre en jouant vite par-dessus les défenses. Malgré leurs nombreux blessés, ils ont une bonne base défensive, emmenée par Boumsong et Cris qui sont costauds physiquement. Ils aiment la lutte, le contact. Puis il y a les coups de pied arrêtés de Juninho, qui est une terrible arme pour l'OL.

Pensez-vous que l'OL va empocher un huitième titre d'affilé de champion de France ?
Je l'espère de tout coeur. Pour tous ceux qui sont au club depuis des années, c'est super de pouvoir battre des records. Comme le disait récemment Robert Duverne, l'objectif serait de gagner dix championnats consécutifs. Je suis d'accord avec lui, ça serait beau pour Lyon.

Concernant votre avenir, Barcelone ne souhaiterait pas vous conserver à l'issue de la saison. Qu'en est t-il ? Reviendrez-vous à l'OL ?
Je n'ai jamais été informé que les dirigeants barcelonais souhaitaient se séparer de moi. Je me sens très bien dans ce club. L'entraîneur semble très satisfait de mes performances sur le terrain même si tout n'est pas parfait. A la fin de la saison, il me restera deux ans de contrat avec le Barça, on verra bien. En ce qui concerne un éventuel retour à l'OL, on ne sait jamais à l'avance ce qui peut se passer dans une carrière. Par le passé, quelques joueurs français ont connu quelques difficultés pour s'imposer à Barcelone. Et c'est sûr, que c'est toujours plus simple de rebondir dans un club que l'on connaît bien. (ndlr : depuis cette interview, Eric Abidal s'est blessé. Il sera absent des terrains jusqu'à la mi-mai)

Le 13 juillet 2007, Jean-Michel Aulas vous avait taclé dans la presse*. Depuis, vos rapports se sont-ils normalisés ?
On a eu l'occasion de s'expliquer, on s'est revu à plusieurs reprises. On a même gardé le contact. Chacun est libre de dire ce qu'il pense, ça ne me dérange pas. C'est un peu comme dans la presse, il faut savoir accepter qu'on dise qu'un joueur est mauvais lorsque c'est réellement le cas.

* ''Abidal a été remplacé par Grosso. On aime beaucoup Eric, mais on pense que Grosso sera plus constant et commettra moins d'erreurs défensives.'' (L'Equipe du 13 juillet 2007).

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo