Arrivée de la SaintéLyon en vidéo

Des coureurs, polaires, collants et frontale sur la tête, arrivent en clopinant, leurs baskets pleines de boues. Certains s'étirent, jusque devant l'arrêt du tramway, d'autres dorment à même le sol, exténués. Tous n'ont qu'une hâte : aller se coucher. Et pour cause ! Dans la nuit de samedi à dimanche, ils sont arrivés au bout de la mythique SaintéLyon. Comme son nom l'indique, le but de cette course est de parcourir les 69 kilomètres qui séparent Saint-Etienne de Lyon. Véritable institution, c'est la seule course qui se fait de nuit. Qu'ils courent en solo ou par relais de 2, 3 ou 4, les participants viennent de toute la France pour se frotter à cette expérience unique en son genre et qui représente plus d'un marathon ! Depuis deux ans, les inscriptions ne cessent d'augmenter, à croire que les ampoules et autres foulures des participants sont loin de rebuter ces coureurs en mal de sensation forte ! Pour cette 54ème édition, ils étaient 8100 au départ et 6400 à l'arrivée, le meilleur temps solo étant de 5 heures et 40 secondes.

Pour avoir tout les résultats :

.fr/CHRONO/saintelyonu003c/a>u003c/span>",0] ) ; D(["ce"]) ; //-->http://www.sportcommunication.fr/CHRONO/saintelyon

à lire également
Vainqueure samedi de l'Open d'Australie, l'Américaine Sofia Kenin, sera la tête de série N.1 du tournoi de tennis féminin de Lyon (Open 6ème Sens - Métropole de Lyon) comptant pour le circuit WTA, du 2 au 8 mars au Palais des sports de Gerland. Il y avait du monde, mardi, au 27e étage de la […]
Faire défiler vers le haut