Aulas : "J'ai pris la présidence de l'OL de manière illicite"

Lors d'une soirée mêlant numérique et football organisée au siège de la Cegid situé à Lyon 9e en présence de partenaires de l'OL, Jean-Michel Aulas a livré une petite confidence sur son arrivée à la tête du club lyonnais en 1987.

"Au départ, je n'étais pas demandeur, c'est Bernard Tapie qui a donné mon nom aux médias", a-t-il déclaré. En 1986, l'homme d'affaires et ex-ministre sous Mitterrand avait lui-même pris les rênes de l'Olympique de Marseille.

Finalement Jean-Michel Aulas relève le défi : "Je ne l'ai jamais dit publiquement mais j'ai pris la présidence de l'OL de manière illicite. Je n'étais pas éligible*." 26 ans plus tard, aucun fan lyonnais devrait lui en tenir rigueur...

* Pour être élu président, il fallait au minimum six mois d'ancienneté au sein du club de football.

2 commentaires
  1. Marine - mar 3 Juin 14 à 21 h 46

    On comprend pourquoi aujourd'hui il est aussi magouilleur que notre maire. A eux deux, c'est NOUS NOUS NOUS Que les pauvres lyonnais se serrent la ceinture ils s'en moquent.

  2. grandlyonnaise - mer 4 Juin 14 à 1 h 40

    il faut dire que de s'asseoir sur les lois, là il en connait un rayon, tout comme son mentor qui ne sait pas ce que signifie 'l'exécutoire'd'un arrêt de Cour d'Appelmais comment faire quand c'est le Préfet qui devrait mettre en oeuvre 'l'éxécution par la force publique', alors que lui même, confraternellement (il est devenu franc maçon en faisant allégeance à COLOMB pour rester en poste à Lyon) il est donc devenu partie prenante contre ladite décision judiciaire ....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut