Les jeunes pousses du Lyon Rugby
Article payant

Clubs amateurs à Lyon : une crise sanitaire, de multiples conséquences

Difficultés économiques, sociales… Les clubs sportifs amateurs sont mis à mal depuis plusieurs mois avec la crise du coronavirus. La reprise s’annonce compliquée pour bon nombre d’entre eux.

Un véritable coup de massue. Dès l’annonce du confinement, les clubs sportifs amateurs lyonnais ont été contraints de tout stopper. Du jour au lendemain, exit les entraînements et les compétitions sportives. Une épreuve qu’il a fallu vite surmonter. “On a subi de plein fouet cette crise, souligne Yvan Claudey, le directeur général du FC Lyon. Il y a eu une répercussion économique importante même si on a pu compter sur le soutien de nos partenaires. Nos six salariés sont au chômage partiel, les mesures d’aides de l’État nous ont permis de limiter la casse.” Et de poursuivre : “Nos 6 événements organisés habituellement ont été annulés, ce qui représente 8 à 10 % de nos ressources, plus l’absence de recettes du club house et de merchandising soit 15 à 20 000 euros de moins dans les caisses. Fort heureusement, le club est bien géré, donc on ne finit pas complètement dans le rouge.” Toutefois le 1er club de football, hors Île-de-France, en nombre de licenciés (1 400) a été confronté à d’autres problématiques. “Nos joueurs se sont retrouvés du jour au lendemain sans pratiquer de sport ce qui n’est pas sans conséquence sur le plan physique et mental. Il a fallu gérer cet aspect-là.”

Il vous reste 70 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Faire défiler vers le haut