Eric Cantona : "L'OL gagnera la Ligue des champions"

EXCLUSIF - Le sélectionneur de l'équipe de France de Beach Soccer a accepté de nous parler de sa passion pour ce sport, de la Ligue 1 et de l'Olympique lyonnais. Du Cantona dans le texte.

Lyon Capitale : Vous semblez être très impliqué dans le développement du Beach Soccer en France ?

Eric Cantona : Oui, j'aime profondément ce sport. Certes, c'est un sport jeune mais ceci dit il se développe de plus en plus. En France, il y a 40 000 jeunes pratiquants, je pense que nous sommes sur la bonne voie. Il y a des structures après il faut de bons joueurs. Je pars du principe que pour faire la promotion de ce sport, il faut aussi bien se comporter sur le terrain.

C'est-à-dire ?

Il faut jouer correctement. On n'a pas besoin de touriste. Il ne faut pas croire, ce n'est pas parce qu'on joue sur du sable, qu'on peut faire n'importe quoi. Il faut jouer simplement et sérieusement. Il ne faut pas oublier que les joueurs sur le terrain, ce sont des sportifs de haut niveau. Pour jouer au Beach Soccer, il faut des heures d'entraînements. N'importe qui ne peut pas pratiquer ce sport.

On imagine que pour cette équipe de France de Beach Soccer, vous devez beaucoup recruter dans le vivier des anciens joueurs de football professionnel ?

Et bien figurez-vous, pas tant que ça. En équipe de France, il n'y a que un ou deux anciens joueurs de foot professionnel. Il y a par exemple, Sébastien Pérez (Ndlr : ancien joueur de St-Etienne, Marseille,... ), lui joue le jeu en s'entraînant sérieusement et sur le terrain il se donne à fond. Moi, je veux voir uniquement jouer des compétiteurs.

Quel est votre avis sur le niveau de la Ligue 1 ?

J'ai le même avis que tout le monde. C'est logique, aujourd'hui les clubs français n'ont plus les moyens financiers pour faire face. Les meilleurs joueurs jouent dans les championnats étrangers. Heureusement, en France il y a de bons centres de formation qui chaque année arrivent à faire émerger de bons joueurs. Tant que les clubs français continueront à investir dans la formation, ça tiendra un peu la route.

En France, il n'y a que Lyon qui arrive à sortir du lot...

Voilà, vous l'avez dit, il n'y a que Lyon.

Ne pensez-vous pas que l'OL doit gagner la Ligue des champions pour encore franchir un palier ?

Oui, mais la Ligue des champions n'importe qui ne peut pas la gagner. Chaque année, les meilleures équipes sont en lice et à la fin il y en a qu'une qui termine sur le podium. Mais vous verrez, un jour, Lyon gagnera la Ligue des champions.

à lire également
C'était le choc de la 15e journée de Top 14. Le leader, le LOU, se déplaçait à Bordeaux pour affronter l'UBB, son premier poursuivant. Et Lyonnais ont craqué en deuxième mi-temps...
Faire défiler vers le haut