Huit minutes de folie

Menés 2 à 0 à l'heure de jeu, les Lyonnais renversent le match en huit minutes grâce à Govou, Benzéma et Baros. Et à un Juninho des grands soirs.

Le Mans frise le hold-up parfait
Dominateurs en premières périodes, les Lyonnais regagnent pourtant les vestiaires avec un handicap d'un but. La faute à un manque de réalisme comme sur cette tête de Juninho qui heurte le poteau droit de Pélé (29') ou un penalty non-siflé par M. Coué, suite à une faute de Pelé sur Govou (38'). C'est pourtant le Mans qui ouvre le score sur sa seule occasion de but. Gervinho prend le dessus sur Réveillère à droite de la surface et centre mollement. Vercoutre se troue complètement, laissant le soin à Sessegnon de pousser le ballon au deuxième poteau dans le but vide (43'). Coup de froid sur Gerland. D'autant plus, qu'au retour des vestiaires, Gervinho enflamme son côté droit et centre au premier poteau pour Sessegnon, qui reprend et s'offre le doublé (54').

Juninho fait chavirer Gerland
Le Mans 2, Lyon 0. Les supporters lyonnais sont incrédules mais ne cessent pourtant d'encourager leur équipe. Ils vont être récompensés. Govou, bien servit par Juninho réduit la marque (70'). Il efface Pinault d'un crochet et bat Pelé du pied gauche dans la surface. Cinq minutes plus tard, Benzéma égalise en reprennnat au premier poteau un coup-franc de Juninho venue de la droite (75'). Les Manceaux accusent le coup et vont craquer à la suite d'un corner frappé par... Juninho. La tête de Benzema est récupérée par Baros dans la surface. Le Tchèque contrôle et marque à bout portant (77'). Gerland peut laisser éclater sa joie.

En faisant preuve d'un moral de champions, les Lyonnais remportent leur troisième succès d'affilée et reviennent à la cinquième place, avec toujours un match en plus à jouer.

MC

Les notes du match

Vercoutre (4) Il n'a pas eu beaucoup de travail mais offre le premier but à Sessegnon en laissant échapper un centre facile de Gervinho. Difficile soirée même si ses coéquipiers lui ont dédié le dernier but.

Réveillère (4.5) Discret tout au long du match. Il n'a rien apporter offensivement.

Bodmer (4.5) Plus rassurant en défense que contre Sochaux, ses dégagements et ses relances sont toujours aussi approximatifs.

Squillaci (4) Etonnamment passif sur le second but des Manceaux, son placement n'est pas d'une sûreté absolue.

Grosso (6) De plus en plus à son avantage sur le côté gauche de la défense. L'Italien a gratiffié Gerland de quelques gestes techniques de haut-niveau. Intéressant.

Toulalan (6.5) Quand il faut sonner la révolte des siens, il est aux avant-postes. Un bon match de Jérémy qui a pris ses responsabilités.

Kallstrom (5.5) Des ouvertures intéressantes pour Keita en première période et de bonnes dispositions dans le jeu long. Il manque encore de précision dans les transmissions.

JUNINHO (7) Le grand bonhomme des huits minutes de folie des Lyonnais. Deux passes décisives, un corner qui entraîne le troisième but. Il revient en forme.

Govou (6.5) Sidney avait les jambes ce soir. Accrocheur, défenseur, attaquant, il a eu une énorme activité. Il marque le premier but avec beaucoup de sang froid (70').

Keita (4) L'Ivoirien n'a joué qu'une demi-heure et continue de gâcher des situations offensives. Il laisse sa place à Baros (67') qui offre la victoire aux Gones dix minutes plus tard.

Benzéma (6) Il claque encore. Une tête imparable au premier poteau pour le second but, un apport intéressant mais plus à son aise dans un 4-4-2 que dans un 4-3-3.

Faire défiler vers le haut