Lyon, capitale européenne du rugby à VII

Ce week-end, la capitale des Gaules accueille la première manche du Seven's Grand Prix Series, le circuit européen de rugby à VII. L'entraîneur Frédéric Pomarel veut gagner et battre enfin l’ennemi anglais.

Des traversées de terrain à vitesse grand V, des essais toutes les 70 secondes. Ce week-end, les inconditionnels de l'ovalie comme les simples curieux vont clairement se régaler. En effet, le Comité de Rugby du lyonnais accueille, pour la quatrième année consécutive, l’étape française du Seven’s Grand Prix Series. En résumé, le circuit européen de rugby à VII. Les 12 meilleures nations européennes vont s’affronter dans l’enceinte du Matmut Stadium, le regard tourné vers les prochains JO de Rio en 2016. Frédéric Pomarel le sélectionneur de l’équipe de France, affiche de grosses ambitions. Interview.

Lyon Capitale : Comment avez-vous préparé ce tournoi ?

Frédéric Pomarel : Nous sommes arrivés lundi de Marcoussis. La semaine a été assez cool, basée essentiellement sur des rappels intenses mais courts. C’est le dernier tournoi de la saison. Je souhaite que mes joueurs gardent de la fraîcheur. Au-delà, nous avons été très bien accueillis par le Comité du Lyonnais. Ici, c’est un bon endroit pour nous remettre les pieds sur terre.

Quel est votre objectif à la veille du tournoi ?

On veut tout simplement gagner. Cela fait deux ans que cet objectif est affiché. L’année dernière, c’était particulier. Nous étions en pleine préparation de la Coupe du Monde. Et puis, c’est vrai, les Anglais étaient meilleurs que nous (la France s’était inclinée en demi-finale 21 à 7). Cette année, on veut les battre.

La suite ?

Lyon est notre dernier tournoi de la saison. Ensuite les joueurs vont partir en vacances pour quatre semaines. Je souhaite qu’ils reviennent le plus tôt possible cet été pour être fin prêt en vue de la saison prochaine. Le retour est donc prévu le 7 juillet prochain au centre national de rugby.

A la manière des All Blacks, l’équipe de France à VII pourra-t-elle compter dans ses rangs des joueurs du XV de France ?

Je l’ai toujours crié haut et fort mais on ne m’a jamais trop entendu. Aujourd’hui, le VII n’est pas trop entendu. Déjà l’année dernière, j’aurais aimé accueillir des joueurs de gros niveaux. Je ne les ai pas eu. Cette année, non plus. Du coup, j’ai essayé de constituer mon groupe comme je pouvais. J’espère que la force du travail paiera à un moment. Mais oui l’Equipe de France à VII restera ouverte à 1, 2 ou 3 joueurs maximum de très hauts niveaux. En revanche, ils ne doivent pas trop tarder à le faire pour venir compléter un noyau dur. Idéalement avant fin 2014.

Lyon Seven's Grand Prix Series. Samedi et dimanche au Matmut Stadium. 8 rue Oradour-sur-Glane - 69200 Vénissieux.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut