L’OL battu 2-1 à la Beaujoire par Nantes s’enfonce dans la crise (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)

Nouvelle défaite, nouvelles tensions, l'OL s'enfonce dans la crise

Battu par Nantes (2-1), ce vendredi, l'Olympique lyonnais a concédé sa 3e défaite consécutive, alors que des bagarres auraient éclatées entre joueurs cadres à l'entraînement dans la semaine.

L'OL a mal à la tête ce samedi matin. Les hommes de Bruno Genesio ont été une nouvelle fois battus par une équipe mal classée. Après Dijon la semaine dernière (1-3), c'est Nantes (16e avant le match) qui a triomphé des Lyonnais, ce vendredi soir (2-1), en ouverture de la 32e journée de Ligue 1. Largement dominés, et rapidement menés en 1re mi-temps, les Rhodaniens n'ont dû leur salut à la mi-temps qu'à une frappe chirurgicale de Martin Terrier, dans une période de forte domination nantaise. Bien payé. Mais au terme d'une 2e période terne, un coup-franc magistral d'Anthony Libombe (83e), a finalement offert une victoire méritée aux Canaris.

Altercations à l'entraînement ?

De quoi enfoncer un peu plus l'OL dans la crise, alors que le club ne semble pas arriver à se relever de son élimination en coupe de France, et de la conférence de presse lunaire qui avait vu, dans la foulée, Jean-Michel Aulas entretenir le flou sur l'avenir de Bruno Genesio (lire ici). D'autant que les tensions entre Gones ne se limiteraient pas à l'équipe dirigeante. Selon les informations de Canal+, diffuseur du match d'hier, plusieurs joueurs cadres en seraient venus aux mains cette semaine à l'entraînement. La chaîne cryptée a ainsi révélé deux altercations, une entre Memphis Depay et Ferland Mendy, et l'autre entre Nabil Fekir, le capitaine, et Marcelo, défenseur central aux récentes performances délicates.

Deux blessés de plus

Le club a démenti (lire ici), arguant notamment que le latéral gauche, blessé, n'étant pas présent à l'entraînement, alors que les journalistes de Canal+ ont maintenu leurs informations. Reste que Memphis Depay, Nabil Fekir et Marcelo étaient bien sur le banc au coup d'envoi à Nantes. Une décision qui pourrait tout aussi bien s'expliquer par des choix sportifs, au vu de leurs récentes prestations. L'entrée des deux premiers en cours de jeu n'a d'ailleurs pas été transcendante. Pour que le désastre soit complet, Lyon, qui pourrait se retrouver menacé par Saint-Etienne au classement s'il ne redresse pas rapidement la barre, a perdu Lucas Tousart et Marçal hier, tout deux sortis sur blessure.

Retrouvez toute l'actualité de l'OL sur notre site Olympique et Lyonnais !

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut