OL - ASSE
@olympique-et-lyonnais / Valentin Girardon

OL - ASSE : Lyon veut frapper fort face à Saint-Etienne

L'Olympique lyonnais affronte l'ASSE ce dimanche soir, à l'occasion du 110e derby entre les deux villes rivales. Notre site dédié à l'actualité du club rhodanien (olympique-et-lyonnais.com) donne les clefs de cette rencontre à la saveur particulière.

Caricature derby OL - ASSE

@olympique-et-lyonnais / Valentin Girardon
Ccaricature derby OL - ASSE

L'OL joue le titre, l’ASSE le podium. Cela fait longtemps que l’on avait pas vu un derby si crucial à quelques journées de la fin. Au delà de la suprématie entre les deux équipes, l’OL et l’ASSE doivent gagner pour continuer de croire à leurs objectifs. Pas besoin de motivation supplémentaire donc.

La plupart des joueurs de l’OL, formés au club, ont grandi avec cette rivalité contre Saint-Etienne chez les jeunes, avec souvent des victoires à la clé. Or, ces mêmes jeunes ont subi un cinglant 3-0 au match aller à Geoffroy-Guichard. Même s’ils évitent d’en parler dans ce cas, il s’agit donc bien d’une revanche. Par conséquent, quand on n’est revanchard dans un derby, on ne se pose pas de questions, surtout pas quand on s’appelle Maxime Gonalons. "Ce n’est même pas envisageable de perdre un troisième derby de suite ! On n’a pas oublié la défaite 3 à 0 au match aller… On s’était fait marcher dessus. Dans un match, et à plus forte raison dans un derby, il faut répondre présent dans le domaine athlétique. Il faut s’imposer physiquement dans ce genre de match." Le ton est donné, c’est d’abord physiquement que les Rhodaniens devront se montrer. Faire savoir à son adversaire qu’il n’est pas chez lui et qu’il va passer une mauvaise soirée. Mais tout cela dans les règles bien sûr.

Maxime Gonalons : "Pas envisageable de perdre"

Si on fait confiance au capitaine de l'OL, on doute encore de certains, peut-être pas habitués à jouer de manière agressive sur la longue durée. Mais s’ils sont Lyonnais et qu’ils veulent le prouver, c’est maintenant. De quelle manière ? En pressant haut, en ne laissant pas relancer facilement, en allant au duel aérien, en ne lâchant rien. D’ailleurs, lors des 5 derniers matchs de Saint-Etienne, deux buts ont été encaissés sur des mauvaises relances des Verts dans l’axe, suite à un pressing adverse (à Metz en L1 et à Paris en Coupe). Le public suivra, en poussant les 11 Gones sur la pelouse, et prouvera qu’il n’y a pas que dans le Chaudron que l’ambiance peut-être formidable. Cependant, il faudra aussi répondre présent au niveau du jeu.

Caricature derby OL - ASSE

@Olympique-et-lyonnais.com / Valentin Girardon
Caricature derby OL - ASSE

Bloquer le côté gauche stéphanois

Ce sont les deux hommes en forme du côté de l’ASSE. Franck Tabanou et Max-Alain Gradel portent les Verts à bout de bras depuis quelques matchs. L’arrière gauche est par exemple impliqué sur les trois derniers buts des Stéphanois en Ligue 1 (1 but et 2 passes décisives), normal pour ce joueur porté sur l’offensive et qui jouait encore ailier l’an dernier. Mais le danger premier reste Gradel. L’Ivorien est le meilleur buteur de son club avec 10 réalisations (dont 3 dans les 5 derniers matchs) et surtout il est efficace contre Lyon lors des derniers affrontements (1 but et 2 passes décisives sur les 4 derniers derbys). Dans ce cadre, le retour de Christophe Jallet n’est que bénéfique. Mais il devra être secondé par Jordan Ferri, qui se situe à droite du losange, pour l’aide défensive et d’éventuelles prises à deux. Romain Hamouma de l’autre côté n’est pas en reste avec 1 but et 3 offrandes lors des 5 dernières rencontres.

Lyon devra dominer le triangle de l'ASSE

C’est pourquoi le milieu lyonnais peut constituer la clé du match. Même si tout dépend de la tactique de Christophe Galtier (un 3-5-2 pour l’occasion ?), le losange de l’OL doit dominer le triangle de l’ASSE, surtout que ce dernier n’est pas réputé pour sa capacité à créer le jeu. Par conséquent, privés de ballons, les joueurs offensifs des Verts seront moins dangereux et surtout contraints à défendre. Certes, attention non plus à ne pas trop créer les conditions de jeu idéales pour Sainté (à savoir défendre bas pour jouer les contres ensuite), mais cette équipe de l’ASSE est en difficulté si elle pressée et acculée de la sorte. Face en plus à des joueurs vifs, rapides et techniques en face d’eux, les grands gabarits stéphanois pourraient être en difficulté. On dit d’habitude qu’un derby ne se joue pas, il se gagne. Pour l’OL, il doit se jouer ET se gagner.

L'actualité de l'OL, c'est 7/7 sur notre site www.olympique-et-lyonnais.com
Faire défiler vers le haut