OL - PSG : Lyon garde ses distances, un arbitrage contesté

L’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain se sont neutralisés (1-1) dans le choc de la 24e journée de Ligue 1. Au classement, l’OL conserve ses 2 points d’avance sur le PSG. Retour sur le match.

Un arbitrage qui pose question

Contrairement à ce que certains pouvaient craindre, M. Turpin n'a pas été insulté, dimanche soir, par Zlatan Ibrahimovic. En revanche, l'arbitre a été au centre des débats à de nombreuses reprises. Notamment à la 18e minute de jeu, lorsqu'il oublie de siffler un penalty pour Lyon en raison d'une main évidente de Matuidi. La forte bousculade de David Luiz sur Gourcuff dans la surface à la 42e fera parler aussi. Puis, à la 68e minute, lors du penalty parisien. Dans un premier temps, Anthony Lopes s'interpose face à Ibra mais M. Turpin ordonne de le retirer. La raison ? Lors du tir, des Lyonnais pénètrent dans la surface de réparation, mais Bedimo confie à l'issue du match que Turpin avait pris cette décision car Anthony Lopes s'était trop avancé ... L'arbitre applique le règlement à la lettre... alors que celui-ci n'est quasiment pas respecté en Ligue 1. Pis, lors du second tir, cette fois-ci transformé par Ibra, Marco Verratti se trouve également dans la surface mais M. Turpin ne bronche pas (1-1, 69e). Gerland gronde... assez justement.

Un but de Clinton Njie

Opportuniste. Très critiqué pour son style de jeu basé essentiellement sur la vitesse, Clinton Njie s'est illustré de bien belle manière contre le club de la capitale. Après un décalage magnifique de Nabil Fekir, et d'une frappe puissante, le Camerounais n'a laissé aucune chance au portier du PSG (1-0, 31e).

Anthony Lopes, quel gardien !

Le gardien de l'OL n'avait plus encaissé de but depuis 566 minutes. Il a été contraint de s'incliner contre Ibra, lors de son deuxième tir (lire ci-dessus), à deux minutes du record d'invincibilité pour un gardien lyonnais. Pour le reste, Anthony Lopes a été monstrueux. Auteur de nombreux arrêts, le Portugais a été à la hauteur de l'événement. "Il nous a permis de rester dans le match, estime Hubert Fournier. Si on est à cette place [leader], on le doit à notre gardien. Il a été énorme."

Toute l’actualité de l’OL, c’est sur Olympique-et-lyonnais.com
à lire également
Martin Terrier, après son but en Ligue 1 contre Strasbourg, le 24 août 2018 © Philippe Desmazes / AFP
L’attaquant de l’OL Martin Terrier, 21 ans, se raconte à Lyon Capitale. S’il joue peu, concurrence oblige, le natif d’Armentières (Nord) est conscient qu’il doit forcer sa nature, travailler sur l’aspect mental pour s’imposer au sein du onze lyonnais.
Faire défiler vers le haut