OLYMPIQUE LYONNAIS : PERRIN EN POLE POSITION

De Didier Deschamps à Marcello Lippi , l'OL s'est mis à la recherche d'un nouvel entraîneur. La piste Raynald Denoueix est définitement écartée puisque ce dernier a refusé le poste. A l'heure de notre bouclage, le grand favori est l'actuel entraîneur de Sochaux, Alain Perrin.

Tout juste parti, déjà remplacé. Vendredi dernier, c'est sans grande surprise que Gérard Houllier a annoncé son départ du club sextuple champion de France. "Je quitte Lyon uniquement pour des raisons personnelles et non pour des raisons de santé. Si je pars de l´OL, ce n´est pas parce que je n'ai pas obtenu de garanties ou que j'avais des problèmes avec certaines personnes. Tout simplement, je ne me sens pas la force et l'énergie de faire trois ans de plus. J'avais besoin de faire un break, de faire le point." Gérard Houllier ne fera pas état de ses relations tumultueuses avec Bernard Lacombe (Lire Lyon Capitale du 22 au 28 mai) mais expliquera juste qu'il est "normal que de temps en temps, des tensions apparaissent. C'est le lot de tous les grands clubs." Gérard Houllier parti, le club lyonnais doit vite lui trouver un remplaçant pour piloter la Formule 1 "Olympique Lyonnais". Pour Jean-Michel Aulas, les candidats ne manquent pas. "Nous avons déjà reçu de nombreuses candidatures. De nombreux entraîneurs souhaitent venir à Lyon."

Deschamps en outsider ?
On parle notamment de Didier Deschamps, qui vient tout juste de démissioner de la Juventus de Turin. "En ce qui concerne Didier Deschamps, il faut lui poser directement la question, mais tous les entraîneurs de qualités sont susceptibles de nous intéresser." Didier Deschamps à l'expérience pour lui. Cette saison, il a réussi à faire remonter la Juve en Série A, mais ces relations avec Alessio Secco, le directeur sportif de la Vieille Dame n'était plus au beau fixe. Le problème avec Deschamps, c'est que ce dernier voudra venir entre Rhône et Saône avec son staff technique. Or, l'OL a déjà une partie de son staff en place avec notamment Joël Bats en charge des gardiens et Robert Duverne à la prépartion physique. Quant à la piste menant à Raynald Denoueix, elle n'a plus lieu d'être puisque l'ancien entraîneur de Nantes a refusé le poste, comme il le confie en exclusivité à Lyon Capitale. "J'ai été contacté par Lyon, j'ai rencontré les dirigeants lyonnais, mais j'ai refusé le poste d'entraîneur". Il n'en dira pas plus sur ses motivations : "J'ai donné mes raisons aux principaux concernés, mais cela n'a rien à voir avec les autres propositions que d'autres clubs m'ont faites."

Jean-Michel Aulas a une idée précise de celui qui devra remplacer Gérard Houllier. "On vient de remporter un sixième titre, et il ne faut pas se le cacher, notre objectif pour la saison prochaine c'est de décrocher un septième titre et d'aller encore plus loin en Ligue des champions. Le choix n'est pas fait mais on a des convictions." Tout semble indiquer que ce nouvel entraîneur sera Alain Perrin. Celui qui vient de réaliser une très bonne saison avec Sochaux (7ème au classement et une Coupe de la Ligue) n'a jamais caché son envie de retrouver un club de haut standing. A l'issue du dernier match de championnat avec Sochaux, Alain Perrin déclarait être tenté par Lyon. "Je reste ouvert à toutes les propositions. On peut difficilement refuser d'aller entraîner un club comme Lyon. Je me suis entretenu avec le président Aulas, désormais j'attends de connaître les positions des uns et des autres." Le nom du prochain entraîneur de l'OL devrait être connu en fin de semaine.

REPERES
Alain Perrin
Né à Lure (Haute-saône) le 7 octobre 1956
Carrière d'entraîneur : Nancy (1987-1993) cadets puis centre de formation, Troyes (1993-2002), Marseille (2002-janvier 2004), Al Aïn (Emirats Juillet-octobre 2004), Portsmouth (avril 2005-novembre 2005), Sochaux (2006-2007)
1er match sur le banc en L1 : Paris SG - Troyes (1-0), le 31 juillet 1999. 232 matches sur la banc en L1.
Palmarès d'entraîneur : vainqueur de la coupe Intertoto en 2001 (Troyes), vainqueur de la Coupe de France en 2007 (Sochaux).

à lire également
Grand stade Parc OL
De nouvelles mesures ont été annoncées ces derniers jours pour tenter d'enrayer l'épidémie de coronavirus dans la région. La jauge maximale autorisée pour les grands rassemblements a été abaissée à 1 000 personnes à Lyon, contre 5 000 précédemment. Le club rhodanien trouve cela "injuste".
Faire défiler vers le haut