YOHANN SANGARE, MENEUR DE JEU DE L'ASVEL : "L'ASVEL DOIT REMPORTER UN TROPHEE"

Il a accepté pour Lyon Capitale de jouer au jeu des questions-réponses.

L'Euro de basket avec la France
"Au niveau de l'équipe, c'est un bilan plutôt négatif. On n'a pas rempli notre objectif puisqu'on s'est fait battre en quart de finale par la Russie. L'équipe a pris un gros coup au moral, d'autant qu'on avait largement les moyens de remporter ce match. La fin de la compétition a été décevante car on n'avait plus l'envie, plus la motivation. A titre personnel, j'en garde une bonne expérience. Être confronté à des joueurs tels que Nowitzki ou Okur, ça ne peut être que bénéfique. J'ai beaucoup appris, même en restant sur le banc. J'ai hâte de retourner en équipe de France avec, je l'espère, de meilleurs résultats."

Tony Parker
"Tony Parker est un exemple pour tous les basketteurs français. Pour moi, c'est encore plus particulier car je joue au même poste que lui. J'ai beaucoup appris à ses côtés. C'est forcément instructif de partager des entraînements avec un tel joueur."

Les objectifs de la saison
"Ça fait quatre ans que je suis à l'ASVEL et je n'ai encore rien gagné. Je sais ce que je dois à ce club et je veux lui rendre. J'aimerais bien gagner un titre cette saison. Notre priorité, c'est le championnat, mais que ce soit la coupe de France, la coupe ULEB ou la semaine des AS, on va jouer tous les coups à fond. Cette année, l'ASVEL doit remporter un trophée."

La concurrence de l'OL
"En France, le basket est moins populaire que le football. Nous sommes pas envieux de la médiatisation des joueurs de l'OL car ils la méritent. On ne peut que les féliciter pour tous ces titres de champions de France qu'ils ont réussi à remporter. Maintenant, on a conscience qu'il faut réaliser de bonnes performances pour être davantage médiatisé."

Lyon, ville de basket ?
"Je constate qu'il y a de plus en plus de monde à l'Astroballe et qu'à Lyon les gens commencent à s'intéresser de plus en plus au basket. Il y a trois ans, on jouait dans une salle à moitié pleine. Ce n'est plus le cas. Prenons exemple sur la saison dernière, où on a pratiquement joué tous nos matchs à domicile à guichets fermés. Je vais me répéter mais comme pour l'aspect médiatique, si on veut que les gens vibre pour l'ASVEL, cela passe forcément par de bons résultats.

La Yohann Sangaré School
Mon père est Malien et ma mère est française. J'ai appris le basket dans une école à Dakar et c'est pour cela que j'ai souhaité créer le même type d'académie à Bamako au Mali. On propose à douze jeunes maliens de pouvoir allier école et basket. Ce projet me tenait à cœur car maintenant que j'ai réussi, je me sentais un peu redevable. Il y a un vivier de bons joueurs en Afrique mais à cause du manque de moyens, il est difficile pour eux de pouvoir se faire repérer."

Première sortie réussie pour les Villeurbannais
L'ASVEL a réussi son entrée dans le championnat de France de basket en allant s'imposer à Strasbourg 84 à 78. Les Villeurbannais ont réalisé un dernier quart temps de feu en inscrivant plus de 17 points. A noter que pour ses débuts en Pro A, le jeune espoir français Edwin Jackson a marqué 8 points et 3 rebonds.

à lire également
Grand stade Parc OL
Le Felyn Festival sera un événement dédié à la musique organisé au Parc OL, le vendredi 19 juin et samedi 20 juin. On connait désormais la liste complète des groupes et artistes. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut