Tribunal d'Instance de Lyon
Le dossier concernant les accusations de sous-facturation de la sécurisation des matchs de l'OL par Albert Doutre a été classé par l'IGPN. Mais le commissaire divisionnaire a l'origine des révélations était toujours poursuivi pour dénonciations calomnieuses, il a été relaxé en appel, ce jeudi.