Vue de Givors © Antoine Merlet
Le bastion communiste du sud de l’agglomération est menacé. Sur fond d’affaire judiciaire, le RN et son secrétaire départemental, Antoine Mellies, se tiennent en embuscade. Une configuration qui ressemble à la chute d’Hénin-Beaumont, le fief de Marine Le Pen.
Andrea Kotarac présente ses têtes de liste pour les élections métropolitaines de 2020
Andréa Kotarac, transfuge des Insoumis, a présenté ce mardi les têtes de liste du Rassemblement national sur les quatorze circonscriptions métropolitaines. Il sera lui candidat dans l’Est, le territoire où son parti fonde le plus d’espoirs.
Marine Le Pen en meeting à la Cité internationale de Lyon
Ce vendredi aura lieu à Lyon le Conseil national du Front national. Au programme surtout, le changement de nom du parti. Pour les élus locaux, ce nouveau nom annonce sa refondation, et une nouvelle dynamique.
Abandonnés depuis juin 2017, les anciens locaux lyonnais du Front National accueillent désormais des fast food cours de Verdun à Perrache.
Pas d'image
Marine Le Pen a proposé un changement de nom du parti Front national en Rassemblement national. Un nouveau nom "plus rassembleur" pour Antoine Mellies, nommé ambassadeur du Front national pour la refondation en Auvergne Rhône-Alpes.
Pas d'image
Jeudi, Marine Le Pen a appelé ses électeurs à aider financièrement le Front national, via un "emprunt patriotique". Et les élus rhodaniens comptent porter cette initiative.
Denis Broliquier
Le président du conseil régional a été élu à la tête du parti Les Républicains ce dimanche soir. Jean-Christophe Lagarde refusait une alliance si Laurent Wauquiez était élu, tandis que Denis Broliquier, maire du 2e arrondissement de Lyon ne s'y oppose pas.
Laurent Wauquiez © Tim Douet – 2016
Après plusieurs mois de campagne, c'est sans trop de surprise que le président du conseil régional Auvergne Rhône-Alpes a pris la tête du parti des Républicains avec 74,64% des voix dès le premier tour.
Pas d'image
5 militants du groupuscule Génération Identitaire et l’association elle-même ont été condamnés ce jeudi à Poitiers : 1 an de prison avec sursis pour les militants et plusieurs dizaines de milliers d’euros d’amende pour l’association. Génération Identitaire avait occupé en 2012 la mosquée de Poitiers.

Posts navigation

1 2 3