Une année bien triste pour la haute gastronomie rhodanienne. Après Paul Bocuse en janvier dernier, c’est au tour du chef étoilé rillard, Bernard Constantin, de nous quitter.