Dans la nuit de jeudi à vendredi, plusieurs croix gammées et inscriptions racistes ont été réalisées avenue Berthelot. Présente à Lyon, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn s'est rendue sur place condamnant des actes "insupportables" à Lyon, "ville de résistance".