Ils avaient décroché le portrait du président de la République dans la mairie du 2e arrondissement. Relaxés en première instance en septembre, ils ont été condamnés à des peines entre 250 euros fermes et 500 euros avec sursis ce mardi.