Bébé Maternité
Le Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera), lanceur d'alerte du scandale des "bébés sans bras", vient de suggérer des pistes sur l'origine de l'agent responsable des malformations congénitales, afin d’orienter des enquêtes et études à la recherche des causes des clusters dans l'Ain, à soixante kilomètres de Lyon, dans le Morbihan et en Loire-Atlantique.
L’épidémiologiste Emmanuelle Amar, directrice du Remera © Tim Douet
C’est une forte tête, une femme engagée. Si cette spécialiste des malformations congénitales se défend d’être une lanceuse d’alerte, c’est elle qui a dévoilé le scandale des “bébés sans bras” dans l’Ain. De l’intérieur, à l’instar d’Irène Frachon pour le Mediator. Et, comme tout lanceur d’alerte, elle a subi calomnies, insultes, menaces. Elle a irrité […]