Pas d'image
Les Hospices Civiles de Lyon développent depuis plus d’un an une étude qui traite des patientes atteintes d’endométriose. A l’aide d’ultrasons, les lésions provoquées par la maladie sont dévitalisées. L’étude a jusqu’ici livré des résultats probants.