Yann Cucherat Autre Direct
Ce matin, Yann Cucherat était l'invité de Razik Brikh, dans l'émission "L'Autre Direct". L'adjoint aux sports de la ville de Lyon a évoqué le Mondial 2014 au Brésil qui débute demain.
Yann Cucherat Autre Direct
L’Autre Direct – Yann Cucherat, l'adjoint aux sports de la Ville de Lyon, était l'invité ce mercredi 11 juin à 10h de notre émission vidéo en direct. L'occasion de revenir avec lui sur la fermeture de la piscine de Monplaisir et l'augmentation des tarifs du centre nautique du Rhône.
Pas d'image
Le 1er adjoint au maire de Lyon a été élu 2nd vice-président du Club des sites de l'Euro de football 2016. Un club placé sous la présidence du maire de Bordeaux Alain Juppé.
stade
Déjà déboutés par le tribunal administratif, les trois requérants contestaient la déclaration d'intérêt général apportée par le Gouvernement au projet OL Land.
Pas d'image
Le tribunal administratif a annulé la cession des terrains du Grand Lyon à l'OL sur le site du Montout répondant ainsi aux demandes des opposants. Mais ce jugement dessine paradoxalement une autoroute pour les porteurs de ce projet de grand stade de football. Si d'ici avril 2013, la communauté urbaine remédie à son erreur de forme, la vente sera bien effective et à un prix avantageux pour l'OL.
Pas d'image
Podcast. Le conseiller municipal UMP dénonce des pressions amicales de la Ville de Lyon sur des entrepreneurs qui sont membres du comité de soutien du projet Grand Stade de l'OL. "On a beau mettre des gens connus qui sont éloignés de ce dossier, ce dossier ne passera pas", peste-t-il. Il regrette aussi le passage en force de Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas : "à quoi sert la révision du PLU et l'avis des commissaires enquêteurs si l'on considère que cela ne sert à rien. Faisons fi de toutes les démarches administratives". Sur l'intérêt général que pourrait donner le gouvernement à ce projet, il n'y voit pas un désaveu pour les élus UMP. Un entretien à écouter et/ou à télécharger.
Pas d'image
La semaine du 24 janvier, Jean-Michel Aulas a multiplié les sorties politiquement neutres sur l'OL Land. En quête de l'intérêt général, il ménage désormais une droite locale qu'il avait vivement critiquée. Ce vendredi, il a réuni ces soutiens économiques pour présenter une mouture légèrement différente de son Grand Stade : moins commerciale. Le temps presse pour le patron de l'OL qui espère voir les grues arriver à Décines à la fin de l'année.
OL Land visuel
Dans les aménagements annexes au Grand Stade, l’OL Land n’est plus mentionné directement. Gérard Collomb annonce désormais le développement de l’Est lyonnais comme objectif principal et par ricochet le Grand Stade. "Le Grand Lyon n’a jamais fait autant pour ce territoire", a affirmé Gérard Collomb.
Pas d'image
POLÉMIQUE - Dans une lettre rendue publique ce jeudi, l'ancien maire de Lyon répond à une interview de la Secrétaire d'État aux Sports. Il s'étonne "qu'un ministre de la République défende l'idée que l'argent public puisse profiter à une société privée". Et n'accepte pas que l'on associe l'UMP à OL-Land.
Gérard Collomb entend profiter de l'attribution à la France de l'Euro 2016 pour réaliser OL-Land. Et faire taire les détracteurs du projet qui sortaient ragaillardis par l'avis très critiques des commissaires enquêteurs. "Ceux qui hier ont émis des réserves, doivent se rassembler autour de ce Grand Stade", intime Gérard Collomb. Sera-t-il entendu ?

Posts navigation

1 2 3 8 9 10 11 12