Circulation à Lyon la nuit © Tim Douet
Si Gérard Collomb a fait de l'Anneau des sciences de Lyon le point central de sa campagne, un décalage semble se creuser avec les principales attentes des Lyonnais. Ce projet d'autoroute pour boucler le périphérique ne remporte pas l'adhésion selon un sondage. 
Le projet d'autoroute urbaine de l'anneau des sciences (ex TOP) est au cœur de la campagne électorale à Lyon. Si les questions écologiques, d'utilité ou de risques d'augmentation du trafic reviennent régulièrement, deux autres sont souvent oubliées : le financement et la présence d'un péage. Sur ce point, même les défenseurs de l'infrastructure censée boucler le périphérique pourraient déchanter.
La navette sans chauffeur Navya à la Confluence © DR
En marge d'une conférence de presse sur les mobilités dans la métropole de Lyon, essentiellement tournée autour de l'autoroute urbaine de l'Anneau des sciences, Gérard Collomb a également présenté son plan "mobilités douces". À l'intérieur se mélangent marche à pied, vélo, navettes fluviales et navettes autonomes.
Du candidat à la mairie de Lyon à ses cousins de droite en passant par les maires et les députés, tour des élus et des membres de la société civile qui ont affiché leur soutien à Gérard Collomb pour l’élection à la présidence de la métropole.
David Kimelfeld et Gérard Collomb aux voeux du 4e arrondissement
David Kimelfeld n’a pas été tendre avec La République en Marche. Encore une fois. Il reproche au parti, et surtout à son candidat officiel pour la métropole de Lyon, Gérard Collomb, de prendre un virage à droite.
Alors que le matin, Gérard Collomb avait placé toute sa confiance dans la science pour régler les problèmes écologiques à Lyon, l'après-midi, Yann Cucherat s'est rendu chez Boiron spécialiste de l'homéopathie. La candidat à la ville de Lyon avait posté un message sur Twitter racontant sa visite avant de l'effacer. 
Gérard Collomb présente son programme environnemental
Gérard Collomb présentait, ce mardi, son programme environnemental. Un plan que le maire de Lyon veut incitatif et qui s’appuierait, en grande partie, sur les avancées de la science qui rendront plus propres des gestes du quotidien.
David Kimelfeld en meeting © Antoine Merlet 2019
À Paris, le dissident Cédric Villani est en voie d’être exclu de La République en Marche. David Kimelfeld ne redoute pas une telle sanction. Pour le président de la métropole, au vu des modalités d’investiture, “ce serait même un honneur”, précise-t-il.
Georges Képénékian et Gérard Collomb à la métropole
Gérard Collomb et Georges Képénékian, les deux maires qui ont officié durant ce mandat, se sont mutuellement adressé leurs vœux, comme le veut la tradition au premier conseil municipal de l’année. Un exercice à la saveur particulière pour le millésime 2020, dernier du mandat. Les deux membres de la majorité seront adversaires aux prochaines élections municipales.
Gérard Collomb, à la mairie de Lyon en janvier 2020 © Antoine Merlet
À une poignée de semaines des municipales, Gérard Collomb exhorte le gouvernement à dialoguer avec les syndicats réformistes pour sortir d’un mouvement social qui pourrait impacter les candidats LREM en mars prochain.

Posts navigation

1 2 3 4 219 220 221