Le traditionnel débat d’orientation budgétaire, figure imposée des conseils municipaux, a pris une tournure plus politique à trois mois des élections municipales. Gérard Collomb et ses différents opposants, sur sa droite comme sur sa gauche, se sont écharpés sur les raisons comme sur l’utilisation de finances jugées saines.