Le tag, probablement réalisé dans la nuit de jeudi à vendredi est signé par l’extrême-droite. Plusieurs personnalités politiques de Meyzieu ont condamné un message de haine.