« D’un côté, c’est le goulag, de l’autre c’est Auschwitz », assure Serge Klarsfeld. Présents à Lyon ce lundi, Beate et Serge Klarsfeld ont livré un véritable plaidoyer pour l’Europe et contre la montée des extrêmes et des populismes. Ils ont reçu la médaille de la ville de Lyon des mains du maire de la ville, Gérard Collomb.