Klaus Barbie recadré
De la Fête de la liberté, anniversaire du 9 thermidor en 1796, 1797, 1798 et 1799 au massacre par la Gestapo de cinq otages devant le café du Moulin à Vent, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques ayant marqué les 27 juillet lyonnais au fil des siècles.
Pas d'image
Témoins ou familles de témoins, victimes ou encore acteurs du monde de la justice : les Lyonnais ont commémoré les 30 ans du procès Barbie dans la "salle des pas perdus" du Palais de justice. Parmi les personnalités présentes, Christiane Levrat était, elle aussi, "très touchée." Elle était première jurée lors du procès du "boucher de Lyon".
Pas d'image
Il y a 30 ans, dans la nuit du 3 au 4 juillet 1987, la France reconnaissait coupable, pour la première fois, un individu de crime contre l’Humanité, après 37 jours d’audience. Des années plus tard, le procès de Klaus Barbie résonne plus que jamais avec l’actualité.
Pas d'image
De la première représentation au Grand Théâtre en 1831 à l’inauguration du théâtre de Guignol en 1984, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 3 juillet lyonnais au fil des siècles.
Pas d'image
Il y a trente ans, la cour d’assises de Lyon rendait son jugement après huit semaines de procès. Klaus Barbie, surnommé “le Boucher de Lyon”, était condamné pour la première fois de l’histoire pour crime contre l’humanité.
Pas d'image
Ce jeudi 11 mai, la ville de Lyon commémorait les 30 ans du procès de l’ancien SS et membre du parti nazi Klaus Barbie. 300 personnes étaient réunies autour des représentants de la justice, d’un psychiatre et des époux Klarsfeld, acteurs majeurs de ce procès historique.
Pas d'image
Les commémorations autour des 30 ans du procès de Klaus Barbie démarrent jeudi avec une table ronde où participent différents acteurs de l'époque.
Pas d'image
Afin que “les victimes ne meurent pas une seconde fois par l’oubli” et que les jeunes générations ne puissent pas ignorer “ce à quoi peut conduire le fanatisme”, plusieurs manifestations sont organisées cette année pour entretenir la mémoire du procès hors norme qui s’est tenu à Lyon en 1987 : celui de Klaus Barbie, chef de la Gestapo à Lyon de la fin 1942 à l’été 1944.
Pas d'image
Ce mercredi matin, 135 collégiens étaient réunis à la Métropole de Lyon pour assister à une conférence donnée par Beate Klarsfeld à l’occasion du 30e anniversaire du procès Klaus Barbie.

Posts navigation

1 2