Interview - Candidat dissident à l’élection métropolitaine de Lyon, David Kimelfeld se retrouve parfois ramené à sa relation avec La République En Marche. Interrogé par Lyon Capitale, il détaille sa position avec le parti d'Emmanuel Macron et où il se situe par rapport à LREM avant le premier tour des élections.  
Renaud Payre présente le programme de la gauche unie
La gauche unie présentait ce mercredi son programme métropolitain. Renaud Payre, leur candidat, insiste sur le réalisme de ses propositions, faisables en un mandat, pointant en creux le double discours de ses rivaux.
David Kimelfeld et Gérard Collomb, au conseil métropolitain, le 10 juillet 2017 © Tim Douet
Le premier tour des municipales se tiendra le 15 mars prochain. Tous les candidats sont aujourd’hui en quête du Graal électoral : créer une dynamique dans un scrutin qui reste encore ouvert. Gérard Collomb et les écologistes font la course en tête, mais David Kimelfeld à la métropole et Étienne Blanc à la ville de Lyon tentent de bousculer le peu d’ordre établi de cette campagne.
Le projet d'autoroute urbaine de l'anneau des sciences (ex TOP) est au cœur de la campagne électorale à Lyon. Si les questions écologiques, d'utilité ou de risques d'augmentation du trafic reviennent régulièrement, deux autres sont souvent oubliées : le financement et la présence d'un péage. Sur ce point, même les défenseurs de l'infrastructure censée boucler le périphérique pourraient déchanter.
Après avoir laissé filer les comptes Facebook et Twitter pourtant présentés sur le tract de campagne de Gérard Collomb, ses équipes de campagne ont fait une nouvelle bourde qui a des répercussions directes sur l'ancien site du candidat, mais aussi le nouveau. 
"OK Boomer !", "Ok Boumer !", "OK Vroomer !"... depuis 2019, ces expressions fleurissent sur les réseaux sociaux, autocollants, mais aussi dans les conversations orales. Quelle est leur signification ?
Insolite - Le dernier tract de campagne de Gérard Collomb, pour les élections municipales et métropolitaines de Lyon, renvoie vers des comptes Twitter et Facebook. Ces derniers dont l'un sous le nom "Papy Gérard 2020" ne sont pas gérés par son équipe. 
Georges Képénékian, ancien maire de Lyon qui avait dû laisser sa place à Gérard Collomb, a présenté ses têtes de liste pour les élections municipales. Le candidat est soutenu par le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld. 
Gérard Collomb lance sa campagne des municipales 2020
La République En Marche a publié ses investitures pour les élections métropolitaines et municipales à Lyon, validant les candidats de Gérard Collomb. Des listes où ce dernier fait le choix de l'expérience avec des élus sortants dans un scrutin indécis.  

Posts navigation

1 2 3