Eléonore Mathis © Aurélien Idéale
Cette année se déroule le concours "Ma thèse en 180 secondes". L’Université de Lyon y participe pour la sixième fois. Le principe de ce concours : présenter son projet de thèse en 180 secondes, pas une de plus. L’occasion pour 14 doctorants de présenter l’équivalent de plusieurs années de recherche à un public plus vaste. Les candidats devront être le plus clair et le plus concis possible devant le jury, le 28 mars, lors de la finale locale, à Lyon. Le doctorant vainqueur pourra ensuite participer au concours national.
Martin Killian © Aurélien Idéale
Cette année se déroule le concours "Ma thèse en 180 secondes". L’Université de Lyon y participe pour la sixième fois. Le principe de ce concours : présenter son projet de thèse en 180 secondes, pas une de plus. L’occasion pour 14 doctorants de présenter l’équivalent de plusieurs années de recherche à un public plus vaste. Les candidats devront être le plus clair et le plus concis possible devant le jury, le 28 mars, lors de la finale locale, à Lyon. Le doctorant vainqueur pourra ensuite participer au concours national.
Virginie Blum © Aurélien Idéale
Cette année se déroule le concours "Ma thèse en 180 secondes". L’Université de Lyon y participe pour la sixième fois. Le principe de ce concours : présenter son projet de thèse en 180 secondes, pas une de plus. L’occasion pour 14 doctorants de présenter l’équivalent de plusieurs années de recherche à un public plus vaste. Les candidats devront être le plus clair et le plus concis possible devant le jury, le 28 mars, lors de la finale locale, à Lyon. Le doctorant vainqueur pourra ensuite participer au concours national.
Laura Chalençon © Aurélien Idéale
Cette année se déroule le concours “Ma thèse en 180 secondes”. L’Université de Lyon y participe pour la 6e fois. Le principe de ce concours, c’est de présenter son projet de thèse en 180 secondes pas une de plus. L’occasion pour 14 doctorants de présenter l’équivalent de plusieurs années de recherche en seulement 3 minutes. […]
Pas d'image
Hier soir se déroulait la finale locale de l’édition 2018 de Ma Thèse en 180 secondes. En trois minutes chacun, les quatorze candidats ont tour à tour présenté leur sujet d’étude. Ils sont trois candidats à avoir été sélectionnés pour participer à la demi-finale qui aura lieu en avril : Louise Souquet Hadrien De Blander.
Pas d'image
Ma thèse en 180 secondesLa candidate du jour : Mégane MissaireUniversité Claude Bernard Lyon 1NeurosciencesIntitulé de la thèse : Oubli et plasticité synaptique, une approche électrophysiologique in vivo chez le rat
Pas d'image
Ma thèse en 180 secondesLa candidate du jour : Synthia DivinÉcole Centrale de LyonMécanique des solides, des matériaux des structures et des surfacesIntitulé de la thèse : Texturation de surface par procédé mécanique de type moletage pour optimiser la tenue des assemblages collés.
Pas d'image
Ma thèse en 180 secondesLe candidat du jour : Clément MaheuUniversité Claude Bernard Lyon 1Photochimie, stockage de l'énergie solaire, photocatalyseIntitulé de la thèse : Étude de photo catalyseurs bifonctionnels à base de sulfures métalliques pour la production de l'hydrogène
Pas d'image
Ma thèse en 180 secondesLa candidate du jour : Aneline DoletINSA LyonSciences exactes - Mécanique, énergétique, génie civil et acoustiqueIntitulé de la thèse : Imagerie photo acoustique multispectrale 3D
Pas d'image
Ma thèse en 180 secondesLa candidate du jour : Louise SouquetENS de LyonSciences de l'évolution, paléontologieIntitulé de la thèse : Patrons de variation intraspécifique et covariation chez les éléments conodontes

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8