L'annonce d'un possible référendum d'initiative partagée sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris a été accueillie favorablement par les riverains de l'aéroport Saint-Exupéry qui contestent la vente de celui-ci à Vinci depuis 2017.
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
L'association contre l'extension et les nuisances de l'Aéroport de Lyon St Exupéry avaient déposé un recours devant le Conseil d'Etat pour contester la privatisation de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry via des décrets et le cahier des charges. Ce mercredi, le Conseil d'Etat a rejeté ces recours en estimant que les requérants ne "justifiaient pas d'un intérêt suffisant" pour demander de telles annulations. Une décision considérée par les requérants comme un "déni de démocratie".
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
Annoncé comme l'un des favoris au rachat de l'aéroport Saint-Exupéry, que privatise l'État français, le groupement Aéroport de Genève-Cube se retire suite à une décision du Conseil d'État du canton de Genève.
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
Les potentiels acheteurs des parts détenues par l'Etat de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry ont déposé leurs offres jeudi dernier. Ils sont huit candidats, investisseurs français ou internationaux, à s’être positionnés.
Aéroport
Après avoir vu son référé-suspension rejeté par le Conseil d’État, l’Acenas compte encore sur le jugement de fond pour faire annuler la privatisation de l'aéroport. En attendant le verdict définitif, les potentiels acheteurs devront remettre leurs offres ce jeudi.
Pas d'image
Mardi 3 mai, le référé-suspension déposé par l’Acenas pour endiguer la privatisation de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, a été examiné au Conseil d’État à Paris. Le juge des référés devrait rendre son verdict en début de semaine prochaine.
Aéroport
Le 6 avril, l’Acenas a déposé un référé-suspension devant le Conseil d’État pour empêcher la privatisation de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry.
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
La Chambre syndicale du transport aérien (CSTA), le Board of Airlines Representatives et l’Association internationale du transport aérien ont fait savoir hier qu'ils souhaitaient être associés au processus de privatisation de l’aéroport de Lyon.
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
La privatisation de l’aéroport de Lyon est en marche puisque le cahier des charges de cession vient d’être publié au Journal officiel.
L'aéroport Lyon Saint-Exupéry extension T1
Alors que les actionnaires locaux ont rencontré hier Emmanuel Macron, ces derniers ont conjointement fait part des propositions qu'ils souhaitaient introduire dans le cahier des charges de la cession des parts de l'Etat dans l'aéroport de Lyon, mais aussi ce qu'ils ne voulaient pas voir y figurer.

Posts navigation

1 2