Möbius - Cie XY et Rachid Ouramdane © Cholette – Lefébure
Avec une écriture centrée sur les portés acrobatiques, les circassiens de la compagnie XY se transforment, sous l’œil de Rachid Ouramdane, en “murmurations”, ces nuées d’étourneaux qui dessinent dans le ciel des chorégraphies vertigineuses et fulgurantes.
Après-coup // Si l’émotion était au rendez-vous sur la scène de l’opéra transformée en mer par Rachid Ouramdane, fascinant le tête-à-tête avec Josef Nadj au musée des Beaux-Arts et jubilatoire la performance de Cris Blanco à la Croix-Rousse, la Symphonie de Saburo Teshigawara à l’Auditorium nous a beaucoup déçus.
Franchir la nuit – Chorégraphie Rachid Ouramdane © Patrick Imbert
Codirecteur avec Yoann Bourgeois du centre national chorégraphique de Grenoble, Rachid Ouramdane revient à Lyon pour notre plus grand plaisir avec Franchir la nuit, une pièce qui questionne ce que l’on fait de l’enfance de l’enfant migrant. Jeudi et vendredi à l’opéra.