Pas d'image
Après les révélations de Lyon Capitale et du Canard enchaîné sur l’existence d’un pacte d’actionnaires secret réunissant l’oligarque russe Alicher Ousmanov, qui renfloue et dirige de fait la chaîne -aucune décision en assemblée générale ne pouvant être prise sans son aval- et Al-Thani, émir du Qatar jusqu’en 2013, le CSA avait nommé un « rapporteur indépendant » membre du conseil d’Etat, pour tirer l’affaire au clair. Celui-ci vient de rendre son rapport… qui botte en touche.
Pas d'image
W9, la petite chaîne de la TNT qui grimpe qui grimpe, a installé ses caméras dans les coulisses du Bocuse d'Or, le plus grand concours de cuisine de la planète, qui a lieu tous les deux ans à Lyon.
Audiences Numéro 23
Mais que fait la police ? Pourquoi la chaîne Numéro 23 n’a-t-elle jamais été sanctionnée par le CSA, alors que dès ses premiers jours d’émission elle n’a jamais tenu ses engagements ?
Affaire Numéro 23
Comme Lyon Capitale l’a longuement démontré dans différents articles, le pacte liant Pascal Houzelot à ses drôles d’actionnaires prévoit expressément la vente de la chaîne à partir de… janvier 2015 ! Alicher Ousmanov, l’oligarque russe, dispose bien d’une minorité de blocage. Le Qatar est aussi présent dans le capital. Enfin, Bernard Arnault et Xavier Niel se sont prévu un bonus, à toucher au moment de la cession. À part ça, rien d’autre à signaler dans la “chaîne de la diversité”.
TNT
Alors que le livre TNT, un scandale d’État sort demain, mercredi 24 juin, dans les kiosques, Maisons de la presse et Relay de France, les premières rumeurs nauséabondes sont déjà à l’œuvre !
Kessler et Pigasse
Le principal soutien du projet Numéro 23, David Kessler, présent au CSA le 8 mars 2012 pour le défendre aux côtés de Pascal Houzelot, est aujourd’hui beaucoup moins disert et enthousiaste. Et parle de sa présence comme d’une mission commandée pour son ex-patron Matthieu Pigasse.
Pas d'image
Face au scandale grandissant, le Gouvernement, qui a engagé sa responsabilité aujourd’hui sur la loi Macron en ayant recours au 49.3 de la Constitution, a réintégré l’amendement de la sénatrice UDI Catherine Morin-Desailly.
Pas d'image
L’amendement déposé par la sénatrice UDI Catherine Morin-Desailly, qui proposait de faire passer de 5 à 20 % la taxe due à l’État en cas de revente d’un canal de la TNT, a été supprimé de la loi Macron. Cette disposition virtuelle, au demeurant assez décalée et inefficace, n’aura été pour Fleur Pellerin qu’un motif d’agitation, histoire de jouer l’indignation face à une spéculation annoncée. Difficile en effet de sanctionner son ami le lobbyiste Pascal Houzelot.
Pas d'image
Alain Weill, patron du groupe Next Radio TV (BFM, RMC) espère un feu vert du CSA sur son projet de rachat de la chaîne Numéro 23 (officiellement contrôlée à 70 % par Pascal Houzelot) “avant l’été”, a-t-il indiqué à l’AFP. La méthode Coué, pourquoi pas ? Enfin un peu de gratuité dans un monde de brutes.
TNT
Mardi 2 juin, l'ensemble de la région Rhône-Alpes était censée recevoir l'ensemble des chaînes de la TNT et donc, les 6 nouvelles chaînes apparues fin 2012. Un déploiement qui a finalement été reporté à une date ultérieure.

Posts navigation

1 2 3 4 5