Le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et son vice-président chargé du tourisme, Nicolas Daragon, ont lancé l’idée d’un axe gourmand entre Dijon et Marseille, voué à devenir un haut lieu de pèlerinage touristique.
La sortie de Laurent Wauquiez, mardi dans Le Progrès, n’est pas passée inaperçue. « Je suis très préoccupé parce que je vois monter les tensions (entre Gérard Collomb et David Kimelfeld) », a lâché le président des Républicains et de la région Auvergne-Rhône-Alpes. « La ficelle est un peu grosse », lui répond le président de la Métropole.
Laurent Wauquiez n’en peut plus. Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne supporte plus la guéguerre que se livrent depuis plusieurs semaines le maire de Lyon, Gérard Collomb et le président de la Métropole, David Kimelfeld. « Je suis très préoccupé parce que je vois monter les tensions », explique-t-il au Progrès.