Plus de 120 000 personnes ont couru sur un même fuseau horaire dans le monde entier,  pour faire avancer la recherche sur les lésions de la moelle épinière. Un Lyonnais, connu dans le milieu du trail, a résisté le plus longtemps à la pression de la catcher car.