iphone 6

Forfaits sans engament : les Français sont libres à 51 %

C'est une petite révolution en France. Pour la première fois, la majorité des abonnements mobiles sont sans engagement.

On pourrait l'appeler l'effet Free. Selon l'Arcep dans son observatoire du marché des services mobiles, lors quatrième trimestre 2014, 51 % des forfaits français sont sans engagement. C'est une première dans l’hexagone, mais il ne faut pas oublier que ce pourcentage comprend aussi bien ceux qui ont souscrit un forfait sans contrainte et ceux qui sont arrivés à la fin de leur contrat et peuvent donc partir comme ils le souhaitent.

En 2011, avant l'arrivée de Free, seulement 20 % des forfaits mobiles contractés étaient sans engagement. En trois ans, le paysage mobile a donc largement évolué vers plus de liberté, au grand désarroi des opérateurs qui n'arrivent plus à verrouiller les contrats. Les mobiles subventionnés ne sont plus un argument imparable pour garder les clients pendant deux ans. Il est souvent plus intéressant de prendre une formule sans engagement et de payer son portable au prix fort, même lorsqu'il s'agit d'un iPhone. Seule contrainte, dans ce cas-là, débourser 720 euros en une seule fois. Les revendeurs l'ont bien compris et multiplient les offres de crédit pour faire passer la pilule.

De même, au-delà de l'effet Free, il est possible de changer facilement d'opérateur tout en conservant son numéro. Il suffit de se procurer son RIO en appelant le 3179 puis de le fournir à son nouvel opérateur qui se charge de résilier l'offre et de transférer la ligne. Cette opération facilitée encourage les clients à ne pas s'engager pour faire jouer la concurrence le plus souvent possible.

Faire défiler vers le haut