Hot girls wanted

Hot Girls Wanted : quand le monde du porno recrute au lycée

Le documentaire américain Hot Girls Wanted, diffusé lors du festival Sundance, vient de faire l'effet d'une bombe aux États-Unis. Deux réalisatrices ont enquêté sur une industrie qui n'hésite pas à recruter de jeunes filles de 18 ans à la sortie du lycée.

À peine majeure et déjà dans un film porno, le documentaire Hot Girls Wanted est le premier à s’intéresser à un nouveau phénomène aux États-Unis : le recrutement de jeunes filles de 18 ans à proximité des lycées. Réalisé par Jill Bauer et Ronna Gradus, le film projeté au festival Sundance met en lumière une pratique en plein boom. Des adolescentes n'hésitent pas à faire la queue lors de casting pour des films pornographiques avec l'espoir d'une gloire rapide et sans penser aux conséquences sur leur vie future.

Des carrières éphémères

De jeunes hommes tentent de convaincre les jeunes filles directement contactées à la sortie des lycées et des universités. En échange de quelques dollars, elles acceptent de tourner dans des films pornographiques à petits budgets où les pratiques sont souvent extrêmes. Symbole d'une société de l’éphémère, les jeunes filles participent à quelques films sur une période très courte avant d'être remplacées par de nouvelles recrues.

Deux réalisatrices à la recherche de distributeurs

Jill Bauer et Ronna Gradus ont tenté de comprendre le phénomène tout en étant elles-mêmes choquées par ce qu'elles découvraient. Dans un entretien accordé à l'AFP, Jill Bauer avoue à propos de ces films extrêmes : "On ne pouvait même pas regarder, alors on a demandé à notre monteuse de regarder pour nous et de faire les choix". Les deux réalisatrices espèrent pouvoir provoquer le débat aux États-Unis et trouver des distributeurs pour diffuser le film. Hot Girls Wanted tire son nom de petites annonces postées sur le site Craiglist et titrées : "Cherche jolies filles chaudes" (Hot Girls Wanted en anglais).

à lire également
Dans un message posté sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône avertissent sur les risques du Bird Box challenge. Inspirée d'un film de Netflix, cette pratique consiste à se bander les yeux et réaliser des actions. Aucun incident n'a été recensé sur Lyon ou dans le Rhône pour l'instant.
Faire défiler vers le haut